• La mouche scorpion

    S'il est dans la nature des insectes quelque peu insolites, celui-ci en fait bien partie. Son nom : Le Panorpe, plus familièrement appelé mouche scorpion. C'est un insecte assez commun et si vous .tes un tant soit peu observateur, vous pourrez l'apercevoir au cours de vos promenades printanières et estivales. Il est présent d'avril à août et fréquente les endroits frais et ombragés (taillis, bord des ruisseaux, forêts, vergers, parcs et jardins).

    La mouche scorpionProche cousin des hyménoptères (abeilles...), il possède deux paires d'ailes et fait partie de l'ordre des mécoptères (de mékos "longues" et ptère "ailes"). Il en existe de nombreuses espèces dont une douzaine sont présentes en France.Ces insectes se caractérisent par leur aspect plutôt étrange ; ils sont légers et petits comme une mouche, possèdent une sorte de bec et ont une espèce de pince abdominale comme le scorpion. Plus précisément, leur tête .à la particularité d'être .tirée vers le bas avec un long "rostre" vertical au bout duquel se trouve les mandibules.
    C'est un insecte de type broyeur. Les ailes sont généralement longues, étroites et membraneuses ; souvent hyalines ou ornées de taches noires (ces dernières permettent de différencier les espèces entre elles). L'extrémité postérieure de l'abdomen masculin présente un grand développement des gonopodes (appendices copulateurs) pouvant rappeler une "queue" de scorpion.
    Les larves à faciès de chenilles possèdent 3 paires de pattes thoraciques, 8 paires de verrues ou fausses pattes abdominales et 4 excroissances annales qui leur permettent de s'accrocher au sol et de se redresser. Les larves comme les adultes ont un régime alimentaire assez varié essentiellement composé de cadavres frais d'insectes, de substances animales et végétales en décomposition et parfois de nectar.

    La mouche scorpionParmi les espèces Européennes, la plus répandue est la mouche scorpion "Panorpa communis". Son envergure est de 30 mm et elle mesure environ 20 mm de longueur. L'extrémité du mâle se termine par un gonopode bulbeux, roux et relevé, d'où son nom vernaculaire.La période de reproduction dure deux à trois semaines. Les adultes volent peu et mal. Lors de l'accouplement, le mâle s'accroche au bout de l'abdomen de la femelle avec le gonopodium (pince abdominale) et au cours de la période nuptiale, celui-ci .met des boulettes grosses comme des têtes d'épingle que la femelle lèche pendant la copulation.
    Les oeufs seront par la suite déposés en amas d'une vingtaine dans la couche superficielle du sol.A l'éclosion, les larves omnivores se développent dans des cavités souterraines ou dans les tapis de mousse au niveau du sol. La nymphose a lieu dans une cellule pourvue d'un canal d'aération préparée par la larve.

    Il y a deux générations qui se chevauchent par année. Lors de vos promenades pédestres, prenez le temps de faire une petite pose afin d'observer toutes ces merveilles de la nature qui nous entourent.

    Chemin faisant.

    Pascal Paris
    Chargé de l'environnement - A.N.G.S.F.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :