• Vade retro satanas

    La famille des cèpesLe bolet satan est l'un des vilains petits canards de cette famille qui ne comporte pas de sujets vraiment dangereux. Toxique, il provoque de sérieux troubles intestinaux.
    Il pousse sur des terrains calcaires, dans les bois clairs où à la lisière des forêts de feuillus. On le reconnaît à la grande taille de son chapeau blanchâtre, à ses pores rouges et à son pied obèse, orné d'un réseau de fils rouges, qui bleuit peu au toucher.

     

    Avec leur tête ronde, leur pied joufflu, cèpes et bolets sont les plus familiers de nos champignons. On en trouve partout, au pied des feuillus comme des résineux.

    Cèpes et bolets poussent en abondance du printemps à la fin de l'automne. Reconnaissance facilité par les tubes qu'ils portent sous la tête.


    La famille des cèpesLe cèpe de bordeaux

    C'est le plus connu et recherché de tous les cèpes. Son chapeau est brun café au lait et sa cuticule, grasse, toujours humide, un peu visqueuse par temps de pluie.
    C'est un grand champignon (jusqu'à 20 cm de haut) dont le chapeau mesure plus de 15 cm de diamètre. Le pied est robuste, orné d'un réseau blanc.
    On les rencontre dans les bois de feuillus ou de résineux sur des sols siliceux. On les trouve après les orages d'été et se cueille jusqu'au première gelées.


    La famille des cèpesLe bolet tête de nègre

    Il est magnifique, tête brun foncé, port rond et ferme. Il a une taille modeste (8 à 15 cm). Il présente jeune un chapeau sphérique collé contre un pied marqué d'un réseau brun au sommet et rouille à la base. Ses tubes sont blancs puis jaune. En vieillissant, ils deviennent verdâtres.
    Le bronzé est une espèce méridionale que l'on trouve dans des endroits secs et ensoleillés, de la fin mai et jusqu'au début de l'hiver.


    La famille des cèpesLe cèpe d'été

    Il est aussi appelé cèpe réticulé. Son pied est orné d'un beau réseau blanc et se caractérise par sa surface veloutée de son chapeau crevassé par temps sec. Ses tubes sont blancs puis verdâtres.
    On le trouve le plus souvent dans le midi, sur des terrains siliceux auprès des chênes et châtaigniers. C'est le premier cèpe de la saison.


    La famille des cèpesLe cèpe des pins

    Il porte un chapeau convexe, un peu bosselé, brun virant vers l'acajou.
    On le trouve sur des terrains acides, sous les pins mais aussi dans des bois de feuillus et en particulier dans le midi. dans les années chaudes, on peut en voir partout, même en montagne, à 2000 mètres d'altitude.


    La famille des cèpesLe bolet élégant

    Il est familier des bois de mélèzes et pousse en altitude mais peut aussi se propager dans les parcs des plaines où son hôte favori a été installé.
    Jaune vif ou orangé, on le trouve dès le mois d'avril à la faveur de petites pluies. Il es très visqueux par temps humide et porte un anneau blanchâtre sur son pied.

     

    Un champignon doit être cueilli à la main, en entier, y compris le pied, jusqu'à la base : c'est seulement ainsi qu'il pourra être identifié.


    Christophe Gilberton
    Source : Les cueillettes forestières - Collection ONF

    votre commentaire
  • Les champignons des boisLes champignons transforment en humus débris de bois, feuilles mortes ou fruits tombés. Pied, langue ou chapeau n'est que la partie visible d'une étrange vie cachée.

    Les champignons sont immobiles. Il se nourrissent aux dépens des autres, à la manière des animaux. Privés de chlorophylle, dépourvus de racines, de feuilles et de tiges, ils ont longtemps intrigué les scientifiques, qui les classent dans un règne à part, ni animal, ni végétal : le règne fongique.

    Les champignons se comptent par milliers d'espèces. La plupart sont microscopiques, ils font partie de la vie de tous les jours : on les trouve tant dans le levain du pain que parasitant des plants de rosiers ...
    Ils sont capables de vivre dans tous les milieux : sur le sol, sur les roches, dans la terre, sur le fumier, sur des plantes ou des arbres.

    Sans les champignons, arbres et plantes mourraient rapidement, étouffés par leurs propres déchets. Avec les bactéries, les champignons jouent un rôle majeur dans l'équilibre forestier, en détruisant les matières organiques, en les transformant en humus.
    Ces champignons "fossoyeurs" sont des saprophytes.

    Les champignons des boisDans d'autres cas, les champignons s'associent aux racines des arbres. C'est une relation symbiotique : chacun apporte à l'autre les substances qui lui manquent.
    L'arbre fournit des sucres au champignon qui lui draine des sels minéraux. Ce sont des champignons symbiotes ou mycorhiziques : cèpes, girolles, truffes ...

    Dernière catégorie de champignons : ceux qui vivent de la matière organique vivantes des végétaux. Ils s'installent sur le tronc à la faveur d'une blessure.
    Le mycélium gagne tout l'intérieur de l'arbre et le digère jusqu'à sa mort et son écroulement.
    Ces champignons sont tout de même utiles à la forêt car ils éliminent des individus faibles ou malades.

    Milieux modifiés, pollutions, fréquentation massive des forêts, cueillettes abusives : bon nombre de champignons sont menacés de disparition.


    Christophe Gilberton
    Source : Les cueillettes forestières - Collection ONF

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique