• Notions de niches écologiques

    Notions de niches écologiquesLa notion de niche écologique est un concept situant la place et le rôle d'une espèce dans un écosystème, c'est-à-dire qu'elle détermine à la fois son habitat, son régime alimentaire, ses rythmes d'activité, ses relations avec les autres espèces. Cette espèce doit donner des populations viables où le taux de fertilité est supérieur au taux de mortalité ; c'est la faculté à survivre d'une espèce dans un milieu donné.

    Chaque espèce est là où ses instincts, ses besoins et l'évolution l'ont placée. La compétition entre espèces et la sélection naturelle favorisent l'espèce la mieux adaptée à une niche déterminée. L'habitat ne suffit pas à définir la niche écologique d'une espèce ; il faut pour la situer, savoir également ce que mange cette espèce, aux dépens de qui et par qui est elle mangée, sa place dans le réseau des chaînes alimentaires et les conditions nécessaires à sa reproduction, avec qui elle entre en compétition ou avec quels partenaires elle fonde des associations.

    La coexistence est impossible entre deux espèces ayant une niche écologique identique, l'une finira par éliminer l'autre. En revanche, comme il n'y a pas deux espèces ayant des structures, des besoins et des comportements identiques, il existe une étonnante diversité de niches écologiques permettant à l'ensemble des êtres vivants d'exploiter au mieux un milieu et ses ressources. Ainsi des êtres très proches peuvent vivre en bon voisinage dans un milieu restreint tout en évitant la concurrence directe.

    Les différences portent sur la spécialisation alimentaire, le partage de l'espace ou encore le partage du temps. Aussi les plantes printanières, narcisses ou jonquilles, se développent de façon précoce, évitant d'être concurrencées dans leur quête de lumière par le développement du feuillage d'autres espèces. De même, en forêt, des oiseaux prédateurs comme l'autour, cèdent la place, la nuit tombée, aux rapaces nocturnes, chouettes ou hiboux.

    Autres exemples de niches écologiques :

    En forêt, les oiseaux exploitent toutes les strates végétales ; rossignol et rouge-gorge nichent et chassent à terre ; les fauvettes abritent leurs nids dans les buissons ; pics et sitelles vivent sur les troncs d'arbres ; le loriot et l'autour établissent leur nid dans une fourche dans la cime.

    Notions de niches écologiquesLes ajustements sont encore plus subtils si on considère les trois sortes de pics qui partagent volontiers le même arbre ; le pic épeiche exploite le tronc, le pic mar les grosses branches et le plus petit des trois, le pic épeichette, les rameaux.

    De même, dans une pièce d'eau stagnante, trois espèces de punaises aquatiques carnassières vivent sans se gêner ; la nèpe cendrée exploite la vase du fond, la notonecte glauque utilise ses longues pattes postérieures pour ramer et chasser entre deux eaux, le gerris glisse à la surface de l'eau pour y capturer les proies flottantes. Une quatrième espèce, la corise ponctuée vit aussi dans ce milieu mais elle est herbivore.

    Comme les mécanismes naturels sont dynamiques et fluides, au fil des saisons, les différentes niches écologiques d'un écosystème se vident puis se remplissent. Les écosystèmes évoluant, ils se compliquent et permettent l'émergence de nouvelles niches écologiques. Si l'environnement change, la niche écologique change et l'espèce disparaît pour laisser la place à d'autres espèces.

    Un écosystème mûr, où chaque niche est occupée, exploite au mieux les possibilités de son environnement. Il peut y jouir d'une grande stabilité.

    Chemin faisant,

    Pascal Paris
    Chargé de l'environnement - A.N.G.S.F.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :